Le microcrédit, son histoire, sa philosophie

 

Les Cercles d'emprunt s'adressent aux personnes qui veulent prendre leur place dans l'économie et la société à partir du travail autonome ou de la micro-entreprise et qui souhaitent tirer le maximum d'une démarche collective où le soutien des pairs joue un rôle primordial.

5 à cercles 2008

 

Dans Charlevoix, nos objectifs sont de :

•  Proposer une approche, à la fois économique et sociale, s'adressant aux individus de 18 ans et plus et résidant sur le territoire de Charlevoix.

•  Offrir des prêts jusqu'à 5000$ (renouvelable) pouvant être accordés aux membres des Cercles d'emprunt qui en font la demande.

•  Dispenser une formation adaptée de neuf semaines à raison de trois heures par semaine afin de circonscrire chaque projet.

•  Établir et maintenir la confiance entre les membres afin de garantir la caution solidaire et un remboursement d'emprunt régulier.

•  Accompagner les participants individuellement, au gré de l'avancement de leurs idées et projets.

Histoire

Selon la légende, le microcrédit a été " inventé " par le Professeur Yunus dans les années 70, au Bangladesh. La Grameen Bank, qui a résulté de cette invention, repose sur un constat et un principe très simple : les plus pauvres des pauvres n'ont pas accès aux banques, et donc au crédit, car ils ne peuvent offrir de garanties, ne possédant rien. Ils sont donc à la merci des usuriers et autres banquiers de rues, qui leur prêtent chaque matin de quoi assurer une activité économique minimale, génératrice d'un faible revenu dont une grande partie servira à rembourser le prêt du matin, et ce qui reste à acheter de quoi se nourrir et nourrir sa famille. C'est un cercle vicieux, qui empêche de dégager le moindre surplus, et qui la plupart du temps génère des dettes s'étendant sur plusieurs générations.




Photos : Annie Girard
Ateliers sur la finance solidaire, Mali 2008 .

 

La solution du Professeur Yunus consiste à prêter à ces pauvres, mais collectivement, de façon solidaire. C'est dans la logique et le lien du groupe que réside la garantie qui manquait aux banques : le prêt est octroyé à un individu, à condition qu'il fasse partie d'une groupe de 4 ou 5 autres individus qui s'engagent à assister l'emprunteur dans sa gestion du prêt, mais surtout à rembourser ce prêt si l'emprunteur n'est pas en mesure de le faire lui-même. De plus, si le prêt n'est pas remboursé, aucun des membres du groupe ne pourra prétendre à un prêt pour lui-même.

Ce système a été appliqué essentiellement à des femmes (car l'on s'est aperçu qu'elles remboursaient mieux), et en milieu rural, afin de toucher les plus pauvres. Il s'est développé très rapidement, et l'on est vite arrivé à un taux de remboursement des prêts de plus de 97%. Dès lors, la " recette miracle " pouvait être exportée de par le monde.

De fait, le microcrédit existe maintenant à peu près dans tous les pays en voie de développement ou de transition des cinq continents. Il existe même dans les pays dits développés, en France notamment, dans les secteurs où l'Etat n'était plus suffisant. Bien sûr, il a été adapté à chaque fois, avec plus ou moins de rapidité, et plus ou moins de bonheur, aux caractéristiques sociales, économiques, religieuses, politiques même, de chaque milieu concerné.

Extrait tiré de : http://pluriel.free.fr/lutte08.html

L'origine des Cercles d'emprunt de Charlevoix

Au Québec, le crédit communautaire a pris naissance au début des années 90, mais c'est en 1995 qu'il prend un véritable essor. Le microcrédit a su rapidement s'adapter à la réalité québécoise, contribuant ainsi à la création des fonds et des cercles d'emprunt tels que nous les connaissons aujourd'hui.

C'est en 1998 que les acteurs du développement économique de Charlevoix se sont penchés sur la création des Cercles d'emprunt. La formule faisant des « petits » dans plusieurs régions du Québec, la région charlevoisienne a adapté la formule afin de répondre aux besoins des gens d'ici.




Les valeurs et la philosophie

L'entraide et la solidarité sont à la base de toutes nos activités. Que ce soit entre les membres d'un cercle, entre les partenaires financiers, les bénévoles ou les partenaires communautaires, la confiance qui se développe autour des cercles est grandissante. C'est cette confiance qui fait que les projets prennent naissance et grandissent.

L'accompagnement de proximité caractérise aussi très bien les Cercles d'emprunt de Charlevoix. Cet accompagnement est nécessaire tout au long du pré démarrage et du démarrage des entreprises. Les personnes ciblées par les services de crédit communautaire ont pour la plupart à acquérir les habiletés liées au métier d'entrepreneur – savoir-être et savoir-faire; elles ont besoin d'un accompagnement serré, suivi et régulier. Nous tenons à être disponible pour ces personnes, qu,elles soient à l'idée de projet, en démarrage ou en consolidation d'entreprise..

De plus, l'intervention du crédit communautaire permet de mobiliser les ressources financières des communautés où sont localisés les organismes de microcrédit. Ce sont des argents neufs et privés. C'est donc la communauté qui prête à la communauté .   Le crédit communautaire agit ainsi comme effet de levier avec d'autres financements afin d'éviter la sous-capitalisation des entreprises qui peut entraîner l'échec. Rarement seul dans un projet d'entreprise, l'organisation de crédit communautaire travaille avec l'entrepreneur afin de compléter le montage financier nécessaire à la réalisation de son projet en allant chercher d'autres bailleurs de fonds (institutions financières conventionnelles, CLD, SADC ou autres), qui acceptent d'intervenir en partenariat au service d'accompagnement de proximité assuré par le crédit communautaire.

 
Activité de réseautage : 5 à cercles 2008
Le microcrédit - La personne et son projet - Les promoteurs en action - Les documents - Les partenaires et les liens - Contact - Nouvelles et activités
Tous droits réservés Cercles d'emprunt de Charlevoix.